www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
ligue du centre-val de loire d'athlétisme
Actualités
Issoudun, Capitale interrégionale des 14/15 ans
Commentez cette actualité
14 Juin 2015 - Philippe LEYNIER (CTS)
Issoudun, Capitale interrégionale des 14/15 ans

Près de 700 performances réalisées en terre Issoldunoise ce samedi 13 juin 2014. L'EAI, sous section du IAC avait tout mis en œuvre pour accueillir dans les meilleurs conditions, les 350 athlètes et leurs entraîneurs. Jean-Pierre Fievé, Pascal Guignat et leur équipe, sans oublier les services de la ville d'Issoudun, n'ont pas lésiné sur les moyens matériels et humains pour faire de cette rencontre sportive une compétition de niveau regroupant les meilleurs minimes des 3 ligues composant l'interrégion Centre Atlantique et une fête de l'Athlétisme. A l'orée de la fin de cette interrégion (réforme territoriale) gageons que les 14/15 ans présents ce samedi s'en souviendront comme d'un bon moment de sport et d'amitié. Les dirigeants peuvent espérer qu'un grand nombre d'entre eux auront envie de reprendre leur licence à la rentrée prochaine et qu'ils ajouteront une séance d'entraînement pour progresser et encore vivre de telles émotions.

Il est vrai que sur les média de nos diverses structures, le traitement de l'information n'est pas toujours objectif. On vante toujours nos réussites et on minimise ce qui a moins bien fonctionné. Mais il est bon parfois d'identifier, non pas les soucis inhérents à de telles organisations, mais les points qui pourront dans l'avenir améliorer encore notre savoir faire, favoriser la performance et permettre de se régaler toujours plus. Ainsi, le retour aux minima et les choix réalisés n'étaient pas faits pour faciliter l'organisation mais bien pour valoriser la performance, les qualités et l'engagement des athlètes. Alors, on se retrouve vite face à nos forces et nos faiblesses... 4 marcheurs présents, 4 coureurs de 200m haies, 7 perchistes féminines contre 49 sauteuses en longueur ou plus surprenant encore, 25 coureuses de 2000m... Pour ceux que cela intéresse, vous trouvez en fin d'article quelle est la philosophie que nous avons souhaité mettre en place. Même si l'an prochain, cette dernière restera d'actualité, il y aura néanmoins quelques adaptations. A noter aussi la pression qui est mise sur le secrétariat en début de rencontre, l'acceptation des retardataires (arrivées tardives, oublis de dirigeants...) qui ne facilitent pas un démarrage serein et excite quelques esprits. Heureusement, que l'on peut compter sur la compétence et la réactivité de certaines personnes qui font qu'en fin de journée cela ne reste plus qu'une anecdote.

Mais venons-en aux résultats de nos jeunes.

En tout premier lieu, nous avions l'impression sur le terrain d'avoir vu à plusieurs reprises les athlètes du Centre Val de Loire se distinguer... et bien ce n'était pas qu'une impression mais bel et bien une réalité. 41 d'entre eux sont montés sur le podium, soit 6 de plus que l'an passé. Nous parlons là des 3 premières places car sur le stade Mériadec, nous avons récompensé cette année les 6 premiers athlètes de chaque discipline. 41 médailles dont 12 en or (1 de plus qu'en 2014), contre 30 médailles pour le Poitou, dont 12 d'or aussi et 25 pour les Pays de la Loire.

Il en est de même pour ce qui concerne le classement à la placing table:

  1. le Centre val de Loire avec 83 finalistes (415 pts)
  2. les Pays de la Loire avec 78 finalistes (351 pts) en revanche 1er en masculin
  3. le Poitou Charentes avec 70 finalistes (337 pts)

Rien d'étonnant que de dire que la LCA était aussi la ligue la plus représentée avec 130 présents contre 123 aux P-L et 74 pour le POI. En partie dû au fait que cette compétition s'est déroulée chez nous. On peut d'ailleurs noter que le passage aux minima, s'il a modifié un peu la répartition des athlètes dans les épreuves, n'a pas foncièrement changé le nombre de qualifiés: 327 cette année contre 290 en 2014.

Si l'on s'intéresse aux clubs:

En terme de participants, c'est le Nantes MA qui domine devant l'Angoulême 2A, puis l'E Poitiers A86. Arrive derrière l'AS17 et l'A3 Tours.

A propos des médailles, se distinguent l'A3 Tours avec 7 médailles (aucune en or) devant le S Niortais et l'AAL Rochelle Aytrée avec 6 médailles (dont respectivement 3 et 2 d'or).

A la placing table, avantage au SN devant l'A3T et l'EPA86 pour le nombre de finalistes et le Nantes MA pour le nombre de points (la qualités des finalistes).

Si l'on observe ce qui se passe pour les comités départementaux:

- Participation: le CD 44 devant le CD 41, puis les CD 37 et 49

- Médailles: le CD28 (11 médailles) domine les CD 17, CD 44 et CD 37

- Finalistes: le CD44 devance dans l'ordre le CD 17, le CD 49 et CD 28

 

Qu'en est-il alors des performances de nos athlètes ?

Minimes filles

 Poids (3 kg)12m66DUSSOULIER Cathy-gregueDreux athletic club a.
 Javelot (500 g)40m21MICHOTTEY LauraCognac ac
 1 000m2'57''82BORDES CelineAj montmoreau
 200m Haies (76)29''39 (-0.3)COQUILLAUD SALOMON MathildeNantes metropole athletisme*
 3 000m Marche16'30''14MANARESI MarionAc romorantin
 3 000m Marche16'36''00TERREC MaelleAc roche-sur-yon *
 80m Haies (76)11''86 (-0.6)COQUILLAUD SALOMON MathildeNantes metropole athletisme*
 Longueur5m58 (+2.0)TURPIN ConstanceAthletic trois tours*
 80m Haies (76)11''92 (-1.2)COQUILLAUD SALOMON MathildeNantes metropole athletisme*
 Disque (0.8 kg)37m48BOUTIN ElsaAunis a. la rochelle aytre*

Minimes garçons

 1 000m2'37''29THOUVARD SamsonVineuil sports
 50m6''21 (+0.0)MIEZI JordanAthle chartres luce asptt main
 50m6''23 (+0.0)DOUHOT JulienEc orleans cercle jules ferry*
 Longueur6m53LOF ElyauLe mans a 72
 100m11''45 (-0.1)MIEZI JordanAthle chartres luce asptt main
 Poids (4 kg)14m98ULIVAKA OlivierAthletic sud vendee *
 Perche3m80THUAULT SachaCa du pays saumurois *
 1 000m2'41''61DECOURT MorganJoue running 37
 Marteau (4 kg)55m69MENARD BriceEntente des mauges*
 Disque (1.2 kg)43m47JOUFFRIAULT AnthonyE.a.p. chatelleraudais

Même si ce championnat interrégional est plus centré sur les performances par épreuves, dans cette catégorie on est toujours intéressé par ces athlètes possédant un panel d'épreuve encore assez large. Ainsi, il nous parait intéressant de mettre en avant celles et ceux qui ont passé la barre symbolique des 100 pts au triathlon:

Minimes filles

1117 ptsNGO NTEP MENOUNGA Huguette debora (CMR)Es Jouy St-prest AthletismeCEN
2117 ptsTURPIN ConstanceAthletic Trois Tours*CEN
3114 ptsMICHOTTEY LauraCognac AcPOI
4110 ptsMUSNIER AbigaelleVineuil SportsCEN
5107 ptsCHAUSSERAY CeliaStade Niortais *POI
6105 ptsGRADELET TeaEntente Poitiers Athle 86POI
7103 ptsCAVE PaulineOc Chateaudun Bonneval A.*CEN
8102 ptsMOULIS IlonaOuest Vendee Athletisme*P-L
9102 ptsJOUHANDIN ServaneChalonnes Olympique SportP-L
10101 ptsMEUNIER NaimaEntente Poitiers Athle 86POI
11100 ptsZONGO AgatheAunis A. La Rochelle Aytre*POI
12100 ptsNDIAYE MariamChalonnes Olympique SportP-L

Minimes garçons

1120 ptsDAVIAUD SamuelStade Niortais *POI
2119 ptsJOUFFRIAULT AnthonyE.a.p. ChatelleraudaisPOI
3107 ptsJOUBERT LucasAs Fleury Les Aubrais Saran AtCEN
4106 ptsLECOMTE AntoineEntente Angevine Athletisme*P-L
5105 ptsCONSCIENCE OlivierIndre Ac *CEN
6105 ptsPRIMAULT FrancoisAthletisme Sud 17*POI
7104 ptsLOMBINDO ClementAthletic Trois Tours*CEN
8102 ptsDAVID JulienAthletisme TonnacquoisPOI
9101 ptsGOVINDARETTY NaelAthletic Trois Tours*CEN
10100 ptsIVANAUSKAS MathiasCarquefou AcP-L

Retrouver tous les résultats: cliquez ici

Merci à l'EAI pour son organisation sans faille, merci aux officiels, félicitations aux athlètes et aux entraîneurs. Bonne réussite sportive pour la fin de cette saison estivale, avec les challenges equip'athlé, les pointes d'or et/ou le stage Génération 2024.

A noter la présence de Gérard Lacroix (CT Poitou) qui a remis les médailles du 1000m masculin et qui a été chaleureusement applaudi et remercié par la foule parce que ce samedi était le jour de son anniversaire mais aussi le dernier jour d'une longue et belle carrière de Cadre Technique. Pour ceux qui n'étaient pas là, pas de crainte, vous continuerez de croiser l'entraîneur bénévole Gérard sur les pistes et il vous faudra encore prendre rendez-vous entre 2 consignes et quelques conseils pour partager une expérience ou demander un conseil. Merci Gérard pour le travail accompli.

La philosophie de la qualification avec des minima et notre rôle de formateur

A la place de minima, nous aurions plutôt envie d’entendre niveau de compétitivité pour accéder à ce niveau de compétition. Cela est déjà valide lors de la première étape de qualification avec des exigences de niveau de performance que sont les championnats régionaux avec des règles plus souples (objectif performance + animation), puis les championnats interrégionaux proposant un niveau d’exigence supplémentaire (étape intermédiaire et formateur afin d’aborder le niveau national dans les meilleures conditions), enfin les championnats de France (actuellement au bilan) et pour finir les sélections internationales avec un standard de qualification.

En tant qu’entraîneur, formateur et éducateur, nous nous devons, en plus de la formation technique, physique et mentale apprendre aux jeunes athlètes ce qu’est la fixation d’objectif et la mise en œuvre d’un plan pour atteindre l’objectif fixé. Nous devons leur inculquer progressivement les bases de l’autonomie. Pour ce faire, nous devons leur apprendre à faire des choix. On ne vise pas toutes les épreuves d’un championnat, mais on choisit en connaissance de cause (horaires, enchaînement d’épreuves, impact physiologique…).

C’est pour cette raison que nous sommes revenus aux minima et non plus au bilan. Cela doit d’ailleurs vous aider à expliquer à vos jeunes athlètes ce que sont les exigences de la performance et ce qui permet la progression. Les minima proposés correspondent à la côte de 30 pts parfois ramenés à 28 ou 29 pts dans les disciplines faibles. C’est là que l’on s’aperçoit de nos faiblesses en terme de densité (200m haies, qq lancers, la perche) et de la pratique outrancière du saut en longueur au détriment des autres sauts… surtout si l’on s’intéresse au niveau technique de nos athlètes même sélectionnés (marques, course, liaison course/impulsion, ramené…). On observe aussi la même chose en sprint (départ, fin de course…). Pour l’an prochain, sans doute quelques minima seront corrigés mais à la marge. Il n’est pas envisagé de faciliter les minima pour remplir une épreuve. Comment expliquer à un jeune athlète qui s’entraîne et qui ne sera pas qualifié, qu’un de ses camarade qui ne s’entraîne pas est lui qualifié car dans une discipline sinistrée ? Quelle récompense pour un athlète et que peut-il apprendre en dehors de la frustration s’il court derrière le peloton, où à plusieurs mètres du dernier ou encore s’il saute ou lance bien moins loin que les autres ?

L’exigence amène des changements de représentation auprès des jeunes athlètes et des évolutions favorables en termes de performances. L’augmentation des minima de participation à l’opération Génération 2020 n’a pas diminué le nombre d’athlètes sélectionnés, c’est même l’inverse.

Cela explique aussi, la manière de traiter les demandes de repêchage. L’argument du nombre de qualifiés, du centième ou encore du centimètre manquant ne tiennent pas, pas plus que celui du mérite. Seul, le manque de possibilités de se présenter sur une épreuve (différent du nombre de participation), les conditions extrêmes de compétition (vent, isolement…), ou encore la blessure de début de saison sont entendables. Bien entendu, ensuite le résultat des demandes de repêchage tient compte de la densité des épreuves, de l’argumentaire et de l’intérêt de l’athlète. A ce sujet, il est important ensuite que l’entraîneur ait un discours adapté et non partisan. Nous avons déjà entendu dire, « tu t’es fait avoir et ils ne t’ont pas pris » ce qui provoque un sentiment de frustration néfaste à la reprise de l’entraînement, alors qu’un bon éducateur pourra dire : « on a tenté le repêchage (ce qui montre votre engagement auprès de lui) mais ce n’est pas passé ». « Tu vois tu es passé tout près et si tu t’entraînes plus et mieux, tu seras dans les clous l’an prochain »… pourra servir de levier pour encourager et poser le vrai problème de l’accession à la performance.

Les championnats Inter sont le principal objectif d’une bonne partie de nos athlètes, puisqu’il est fort à parier que les futurs bons athlètes de nos régions sont dans la masse de ces athlètes. Bien entendu, certains d’entre eux seront aux Pointes d’Or et/ou au stage Génération 2024. Ainsi, nous devons faire en sorte que ce soit une compétition de niveau où la participation s’est gagnée sur le terrain et non par défaut sous prétexte d’une épreuve faible ou comme une récompense. Le fait de ne pas être sélectionné doit amener le jeune à faire l’effort ; et parfois à nous même de nous remettre en cause.

 

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
24/07 >
23/07 >
19/07 >
19/07 >
18/07 >
15/07 >
13/07 >
12/07 >
11/07 >
10/07 >
10/07 >
09/07 >
09/07 >
09/07 >
06/07 >
05/07 >
05/07 >
05/07 >
02/07 >
29/06 >
Gros Plans
Tarifs des Licences/Cotisations clubs Saison 2018/19
Renonciation des frais kilométriques par les bénévoles

Vous êtes élus de la Ligue ou membres des commissions régionales ...

Vous souhaitez renoncer à vous faire rembourser des frais de déplacement et bénéficier d'une réduction d'impôts.

En savoir +

Les Espaces

Nos partenaires